mar 21 septembre 2021 - 03:09

FRANC-MAÇONNERIE : La mixité c’est déjà dépassé (article 1/5)

FRANC-MAÇONNERIE : La mixité c’est déjà dépassé

Une série d’articles proposée par France Fourcade – S∴ de la G∴L∴F∴F∴

Article 1/5 : Pourquoi cette question se pose-t-elle ?

Avez-vous déjà entendu parler d’Elisabeth Aldworth ? Réfléchissez bien, ce nom ne vous dit vraiment rien ? Pourtant, il s’agit de la première femme Franc-maçonne de l’histoire. Certains vont chercher dans leur mémoire, d’autres vont se jeter sur Wikipedia pour apprendre qu’elle fut notre Sœur durant 61 ans. Ils pourront ainsi découvrir que son initiation eu lieu en 1712, dans le Temple installé dans la demeure familiale du Comté de Cork (Sud Ouest de l’Irlande). Cette Loge était animée par son Frère de sang, Lord Doneraile qui en était le Vénérable Maître.

Selon la légende, la jeune fille de 19 ans épiait les travaux depuis un trou qui reliait sa bibliothèque au Temple situé dans la pièce voisine. Lorsqu’elle fut prise la main dans le sac, les membres de la Loge lui donnèrent le choix entre la mort ou l’initiation. On connait la suite… Elle fut la pionnière, puisque la seconde femme à inscrire son nom dans nos livres d’histoire se présente à son initiation 170 ans plus tard. Il s’agit de Maria Deraimes qui fut clandestinement initiée le 14 janvier 1882 dans la loge « Les Libres-Penseurs », une Loge d’hommes évidement. Ces exemples historiques sont des cas isolés, car loin de faire la norme, la place de la femme dans la Franc-maçonnerie reste encore à occuper. Mais pourquoi le chemin de la mixité est-il si long ?

Cette question est cruciale car elle entraine dans son sillage de nombreuses interrogations, dont celle du genre en Franc-maçonnerie ou encore de la confusion qui existe trop souvent entre distinction sexuelle et celle du genre. Parmi les points que nous pourrons aborder, il y a celui du peu d’engouement de la Franc-maçonnerie pour le sujet de la place des femmes. L’art royal n’est-il pas trop marqué par son passé martial pour s’intéresser sérieusement à la gente féminine ?

On peut constater dans les sphères familiales, professionnelles, politiques, sportives… que les barrières sociales entre hommes et femmes tombent les unes après les autres. C’est pourquoi on se demande ce qui confère encore à la Franc-maçonnerie ce rôle quasi exclusif de club pour hommes, elle qui s’est toujours présentée comme le fer de lance des avancées sociales.

Force est de constater que tant du côté des Sœurs que des Frères, il existe un courant mono-genre très conservateur. Les Frères défendent ardemment leur bastion, à tel point que certains interdisent purement et simplement l’accès de leurs travaux aux Sœurs. Quant à ces dernières, moins catégoriques, elles accueillent leurs Frères avec une certaine parcimonie. Doit-on considérer que les Sœurs sont plus ouvertes au travail en mixité, il n’y a qu’un pas.

Quoi qu’il en soit, le travail en Loge mono-genre n’est peut-être pas forcément à remettre en question en tant que tel. Il répond probablement à une nécessité personnelle de ses membres.

Mais pour le bien et l’évolution de la Franc-maçonnerie, il s’agirait peut-être tout simplement d’élargir la base des membres afin d’accueillir en mixité plus de candidats. Ce serait un habile moyen pour diluer les mono-genres et les rendre moins visibles dans la mesure où ils deviendraient minoritaires !

Nous aurons l’occasion d’envisager cette hypothèse dans les chapitres suivants.

Il est difficile de nier qu’à l’aube du XXIè siècle, les tabliers féminins représentent encore une très faible minorité avec un effectif de 20% de l’ensemble. On peut compter environ 35 000 sœurs pour 140 000 frères. Ne parlons pas des transgenres qui sont encore en France des exceptions à classer dans le registre des « exotismes ». Seuls pour l’instant les anglais en font mention dans leur politique future. La Franc-maçonnerie française est actuellement relativement muette sur le sujet. Pourtant, chacun se souvient de la déflagration engendrée par le Frère Olivier Chaumont en 2010. Imaginez la tête des Frères qui étaient entrés 2 ans plus tôt dans la Loge « Université maçonnique » au Grand Orient de France et qui ont vu leur Frère Olivier Chaumont changer de sexe et devenir quelques mois après la Sœur Olivia Chaumont[1], et se retrouver de facto dans une Loge mixte. C’est d’ailleurs ainsi que le 22 janvier 2010, Olivia Chaumont est devenue officiellement la première femme membre du Grand Orient de France depuis sa création en 1773. Pour enfoncer le clou des Frères qui n’auraient pas bien vécu cette mutation, un mois après le convent de 2010[2], cette dernière prend le maillet de Vénérable de sa Loge, devenant ainsi la première Vénérable Maître du Grand Orient de France.

(Lire l’article numéro 2/5)

[1] Née à Meudon, le 30 octobre 1950, architecte et urbaniste française. Femme trans. Entré en qualité d’homme au Grand Orient de France en 1992.

[2] C’est justement au convent de cette année que le GOdF accorde à ses Loges la liberté d’initier ou non les femmes.

Articles en relation avec ce sujet

2 Commentaires

  1. Je suis las et beaucoup de soeurs avec moi, de ces querelles de cours de récréation ! Oui, bien sûr, les femmes sont initiables et font d’excellentes maçonnes. Il existe dans le paysage maçonnique toutes les configurations possibles mono-genre stricte, mono genre avec visite, mixte un peu, mixte beaucoup ………. Alors pourquoi ce marronnier revient périodiquement ? Il me semble qu’il y a des sujets plus intéressants et surtout plus d’actualité sur l’avenir de la FM.

  2. Querelles ou réflexions?

    Les premières n’en valent pas la peine, les secondes me semblent mériter attention:
    https://call-of-bratislava.com/fr/reflexions.html?id=46:linitiation-des-femmes-et-la-mixite&catid=9:reflexions

    Cet article fait partie de mon livre qui vient de paraitre, Les francs-maçons arrêtés au milieu du gué. « Je doute, donc je suis »…

    En voici des bonnes feuilles: https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/311020/la-franc-maconnerie-gouverne-elle-le-monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES