This post was originally published on this site

Publié par Géplu

Après nos articles très critiques à son égard (Voir le 10 juin : Tambouille mexicaine au Clipsas, le 13 juin : Tambouille mexicaine au Clipsas : Droit de réponse de Samuel Aguilar, et le 29, Tambouille mexicaine, suite… et enfin le 2 juillet Tambouille mexicaine, un courrier de Samuel Aguilar), le Clipsas avait décidé une consultation de ses membres sur le maintien ou pas du Grand Orient du Mexique de Samuel Aguilar au sein de l’organisation. Le résultat de celle-ci est maintenant connu, et François Padovani, le Président du CLIPSAS m’a envoyé le message suivant :

« Au regard de la gravité des accusations portées à l’encontre du Grand Orient du Mexique, il appartenait à l’Exécutif du CLIPSAS de prendre des mesures urgentes pour protéger l’institution, tout en permettant :

• De procéder à un examen neutre et impartial de la situation.
• De respecter les droits de chaque partie.
• De préparer un débat de qualité lors de l’assemblée générale à venir, seule habilitée à prendre une éventuelle sanction disciplinaire à l’encontre d’un membre.

Dans ce contexte, une consultation des Obédiences membres du CLIPSAS a été réalisée. A une très large majorité (80% des suffrages exprimés), ces Obédiences se sont déclarées favorables à la suspension conservatoire.

C’est pourquoi une décision de suspension conservatoire [du GODM de Samuel Aguilar] a été prise jusqu’à la prochaine Assemblée Générale, c’est-à-dire pour une période relativement brève, puisque cette Assemblée Générale devrait se tenir dans quelques mois. Une telle suspension conservatoire n’est pas un jugement et encore moins une sanction, mais une mesure d’urgence préparatoire à la décision de l’Assemblée Générale.

Une commission d’étude instruira à charge et à décharge et présentera ses conclusions à l’Assemblée Générale, lors de laquelle les parties en présence auront naturellement la faculté de prendre la parole et de présenter leurs observations. In fine, ce sera l’Assemblée Générale qui se prononcera. »

Malgré la prudence des propos du président, c’est donc (à titre conservatoire pour l’instant, mais je ne vois pas ce qui, au vu des faits, pourrait inverser une tendance de 80%) un rejet des pratiques plus que douteuses du sieur Aguilar et de son vrai faux Grand Orient du Mexique.

Par ailleurs, il est important de re-préciser que le Grand Orient de France a bien décidé lors de son Conseil de l’Ordre du 26 juin de la suspension de ses relations avec le GODM de Samuel Aguilar et que, alors que certains essayent de faire croire que le Grand Maître du GODF Jean-Philippe Hubsch entretient des relations suivies et apporte son soutien à Samuel Aguilar, celui-ci m’a précisé qu’il n’en était rien.

Le communiqué complet du CLIPSAS : Lettre du Président du 10.07.2020

samedi 11 juillet 2020

Lu 18 fois