This post was originally published on this site

Publié par Géplu

Un communiqué du Grand Orient de France

Non à la stigmatisation et au rejet de l’autre

Le Grand Orient de France s’indigne et condamne la lettre intitulée « Vigilance gens du voyage » du 9 mai 2020 du village de Voisenon stigmatisant les gens du voyage et appelant la population à la dénonciation comme suit : « J’en appelle à votre vigilance et à votre solidarité pour que dès que vous voyez une caravane circuler dans notre village pour contacter les services compétents ».

Se prévaloir de l’épidémie pour commettre des entorses aux principes républicains et de simple humanité n’est ni acceptable, ni responsable. Dans notre République indivisible, laïque et sociale, il n’est pas envisageable que les élus et les citoyens mettent en œuvre de telles pratiques de dénonciation qui nous renvoient aux plus sombres heures de l’Histoire de France.

La devise de la République, qui est aussi celle du Grand Orient de France, « Liberté, Egalité, Fraternité », impose à chacun, responsables politiques ou simples citoyens, l’application sans faille de la Loi et l’exercice de la Fraternité qui ne peut tolérer qu’une partie de la population, ici les gens du voyage, soit frappée d’ostracisme.

Aussi, le Grand Orient de France apporte son soutien à ces derniers et demande qu’un tel appel soit immédiatement retiré afin que tous, élus, habitants de la ville de Voisenon et gens du voyage puissent se retrouver avec fierté dans la construction de la République Française.

Fait à Paris, le 25 mai 2020

mardi 26 mai 2020

Lu 9 fois