L’observatoire de la laïcité a fait réaliser une étude d’opinion sur l’état de l’opinion publique intitulée « État des lieux de la laïcité en France ». Les résultats ont été récemment rendus publics et sont riches d’enseignement. Nous vous proposons une analyse de ces résultats à partir des éléments les plus significatifs et des commentaires que tout cela peut provoquer !

A / 12 premières questions : un quizz pour tester les connaissances de base sur la laïcité telle qu’elle est définit par la loi :

Question bonne réponse        et         %
1 A l’école publique, les élèves ne peuvent pas manifester ostensiblement leur appartenance religieuse par un signe ou une tenue » Oui

                                       79%

2 « Les fonctionnaires sont soumis au principe de neutralité : ils ne peuvent porter aucun signe religieux, même discret » Oui

                                      73%

3 En France, l’Etat laïque est séparé des religions, il ne peut pas les subventionner Oui

                                       56%

4 « Les manifestations religieuses dans la rue peuvent être autorisées » Oui

                                       51%

5 L’obligation de neutralité s’impose systématiquement au sein des entreprises privées» Faux

                                      34%

6 L’interdiction de dissimuler son visage dans l’espace public a pour fondement la laïcité» Faux

                                      36%

7 Une municipalité a le droit d’invoquer la laïcité pour refuser que soient servis des menus avec et sans viande à la cantine scolaire» Faux

                                      39%

8 A l’Université, les étudiants peuvent porter des signes religieux Vrai

                                       43%

9 La laïcité interdit d’exprimer sa religion en public Faux

                                     55%

10 A l’école, on n’a pas le droit de parler de religion Faux

                                      69%

11 Être laïque, c’est être athée» Faux

                                      85%

12 Dans le droit français, diriez-vous que la laïcité est actuellement… ? Un principe qui sépare l’Etat des religions, permet à chacun de croire ou de ne pas croire, impose la neutralité des fonctionnaires et garantit l’impartialité de l’administration vis-à-vis de tous !

                                        54%

 

Un premier enseignement : Méconnaissance de la loi +++

  • Quatre questions sur 12 obtiennent près de 70% ou plus de bonnes réponses,
  • Quatre questions recueillent un peu plus de 50% de bonnes réponses,
  • et Quatre questions ont une majorité de mauvaises réponses.

75% des personnes sondées ne connaissent pas la bonne réponse aux 12 questions basiques sur la laïcité telle que la loi la définit !  Et la loi date de 1905 !!

Ce simple constat devrait amener les responsables de nos institutions à se poser des questions !  Problème de pédagogie ? Substitution de sens sur des approches voisines mais différentes ? ou autres !

 

B / Cinq questions  (de Q13 à Q17) sur le ressenti du vécu de la laïcité

Question 13 : À titre personnel, diriez-vous que vous êtes très attaché, assez attaché, peu attaché ou pas du tout attaché au principe de laïcité telle qu’ainsi défini par le droit ? (La laïcité est définie dans le droit français (par les lois laïques de la fin du 19e siècle, la loi du 9 décembre 1905, la jurisprudence, etc.) de la manière suivante : c’est le principe qui sépare l’Etat des religions, permet à chacun de croire ou de ne pas croire, impose la neutralité des fonctionnaires et garantit l’impartialité de l’administration vis-à-vis de tous.)

  • Très attaché 42%
  • Assez attaché 32%
  • Peu attaché 13%
  • Pas du tout attaché 5%
  • Non réponse 8%

Question 14 : En théorie, diriez-vous que la laïcité, telle qu’ainsi définie par le droit… ?

  • Est un principe qui rassemble 43 % (36% pour les femmes, 50%)
  • Est un principe qui divise 18 %
  • ça dépend 29%
  • Non réponse 10%

Questions 15 et 16 :

En théorie, diriez-vous que la laïcité, telle que définie par le droit, … ?     et en pratique ?

  • Protège tout le monde, sans exception : 50%                                 32%
  • Protège les pratiquants des différentes religions : 13 %                    11%
  • Protège les non-croyants 4%                                                            4%
  • Ne protège pas tout le monde, sans exception 12%                         22%
  • Ne protège pas les pratiquants des différentes religions 7%               12%
  • Ne protège pas les non-croyants 2%                                                  2%
  • Non réponse : 12%                                                                          17%

 

Question 17 : L’application de la laïcité par les différentes institutions

Diriez-vous pour chacune des institutions suivantes qu’elle applique la laïcité telle que définie par le droit… ?

  • L’hôpital 56%
  • La justice (Conseil d’Etat, Cour de cassation, tribunaux) 53%
  • La police (ou la gendarmerie) 50%
  • Le service public en général 48%
  • L’éducation nationale (écoles, collèges, lycées publics) 46%
  • Les collectivités locales (mairies,métropoles, départements, régions) 43%
  • L’Université publique 41%

Quel enseignement sur la perception du ressenti  :

Les réponses témoignent globalement du malaise ressenti par près de la moitié de la population ; on pourrait se poser la question de la formulation des questions ; à titre d’exemple l’utilisation de l’expression « la laïcité protège » pourrait être contestée ; sur le fond, bien sûr les lois sont là pour protéger mais en pratique ce sont les forces de l’Ordre et la Justice qui protègent ou pas !  Si une loi est bonne mais si son application n’est pas codifiée, on peut comprendre que le ressenti sur la loi ne soit pas excellent alors qu’il s’agit du ressenti sur l’application de la loi !

 

C / Deux questions  (Q18 et Q19) sur l’avenir de la laïcité

Question 18 : À votre avis, aujourd’hui en France… ?

  • La séparation entre l’Etat et les organisations religieuses qui découle de la loi de 1905 est adaptée et ne doit pas être modifiée : 45% (hommes 50% femmes 40%)

 

Question 19 : Dans les années à venir, selon vous, à quelles principales difficultés sera confrontée la laïcité en France ?

  • À la montée des intolérances entre les différentes communautés religieuses 51%
  • Aux crispations engendrées par le port de signes visibles de certaines religions 42%
  • Au communautarisme lié à l’absence de mixité sociale dans certains quartiers 40%
  • À la montée des intolérances entre certains croyants et certains non-croyants 39%
  • Aux discriminations que subissent des citoyens à raison de leur religion supposée 35 %
  • Aux crispations engendrées par le port de tous signes religieux visibles 34%
  • Au retour à des valeurs religieuses conservatrices antirépublicaines 22%
  • À l’enjeu du financement des lieux de culte 17%
  • À l’enjeu de la préservation du patrimoine architectural religieux 17%
  • Autres, préciser 1%
  • Non réponse 10%

Quel enseignement sur la perception de l’avenir de la laïcité :

Alors qu’une mobilisation des corps intermédiaires s’est exprimée pour refuser toute modification de la loi sur la laïcité, seule la moitié des sondés exprime aujourd’hui cette conviction. La question 19 sur les problématiques auxquelles sera confrontée la mise en oeuvre de la laïcité ne permet pas de dégager une originalité.

D / Deux questions  ( Q20 et Q21) sur le traitement de la laïcité par les médias

Question 20: Diriez-vous qu’en règle générale, dans les médias et le débat public… ? (2 réponses possibles)

  • Trop souvent, on ne parle de laïcité qu’à travers la polémique 53%
  • On n’explique pas assez ce qu’est la laïcité 37%
  • On ne parle de la laïcité qu’à travers l’islam 37%
  • On raconte n’importe quoi sur la laïcité 20%
  • On présente correctement la laïcité 7%
  • Non réponse 8%

 

Question 21: Diriez-vous qu’en règle générale, dans les médias et le débat public… ? (1 réponse possible)

  • On parle trop de la laïcité 23%
  • On ne parle pas assez de la laïcité 38%
  • On parle autant qu’il faut, ni trop ni pas assez, de la laïcité 21%
  • Non réponse 18%

Quel enseignement sur le traitement de la laïcité par les médias :

La question 20 ne semble pas très équilibrée (tout est à charge !!!) et donc sans exploitation possible ; les réponses à la question 21 s’équilibrent globalement .

D / Deux questions  ( Q22 et Q23) sur le rapport personnel à la religion

Question 22: À titre personnel, diriez-vous que dans votre rapport à la religion en règle générale, vous vous sentez plutôt… ?

  • Croyant 35%
  • Non-croyant ou athée 29%
  • Agnostique (sceptique quant à l’existence d’un dieu) 17%
  • Indifférent 12%
  • Non réponse / Ne souhaite pas répondre 7%

 

Question 23:Vous sentez-vous lié à l’une des religions suivantes ? (% Oui)

  • Le catholicisme 47%
  • L’islam 3%
  • Le protestantisme 3%
  • Le bouddhisme 2%
  • Le christianisme orthodoxe 1%
  • Le judaïsme 1%
  • Une autre religion 1%
  • Aucune 34%
  • Ne souhaite pas répondre 8%

Quel enseignement sur le rapport personnel à la religion :

On pourrait s’étonner des 35% de croyants dans les réponses à la question 22 et les 58 % de réponses « liés à une religion » à la question 23 mais cela peut s’expliquer par la spécificité des agnostiques !

Globalement, on voit bien qu’il y a deux clivages dans la société française :

  • Les français d’origine musulmane, leurs soutiens et le reste de la société ;
  • Les croyants et les incroyants ( sur la base d’environ 2 tiers, 1 tiers).

L’ancien clivage cléricaux – anti-cléricaux semble encore réservé à une petite proportion de la population.

 

Du travail sur la planche pour revaloriser la laïcité

Ce sondage a le mérite de constituer une alerte !

Mesdames et Messieurs, si vous voulez promouvoir et défendre la laïcité, il faudra changer de méthodes !

Toutes ces conférences, ces déclarations d’intention, ces bonnes paroles : Aucun intérêt !!!! cela ne fait manifestement pas avancer le schmilblick !

Et surtout arrêtez de confondre laïcité et anti-cléricalisme !

Première institution à subir l’épreuve du miroir : L’observatoire de la laïcité ! Avec de bonnes intentions, cela ne fonctionne pas très bien : manifestement il faut changer de « logiciel » !

Un point positif malgré tout, le sondage révèle une forte demande pour une laïcité vécue et appliquée dans le quotidien sur la base d’une plus grande tolérance des pratiques de chacun !

Lire aussi : Six conseils de l’ordre dans la galère de la laïcité


Pour infos  : Sondage réalisé par www.institut-viavoice.com

9, rue Huysmans, 75 006 Paris.

Interviews effectuées enligne, du 6 au 11 décembre 2019, auprès d’un échantillon de 2000personnes, représentatif de la population habitant en France métropolitaine âgée de 18 ans et plus.

Représentativité par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession, région et catégorie d’agglomération.

 

Répondre

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici