Le N°4 des Cahiers de l’Alliance est une belle édition fidèle à la belle facture des numéros précédents. Le thème de ce numéro est « le temps ».  Vaste sujet qui est considéré comme une des questions philosophiques majeures et pour lequel tout-e maçon-e a l’obligation de s’y pencher.

Il est traité par neuf auteurs de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française.

Dans un avant-propos, titré «A l’épreuve du temps », Jean-René Dalle, Grand Maître de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française, rappelle combien, il est important de « prendre le temps d’approfondir, de se former et de se laisser transformer par l’initiation ».

Pierre Pelle Le Croisa (photo ci-dessus) signe un magnifique article intitulé « De temps en temps » qui a l’inconvénient de tout dire ou presque ; on pourrait presque dire qu’il « coupe l’herbe sous le pied » des autres contributeurs. Magnifique car il reprend de belle manière toutes les entrées possibles de ce sujet , mais « presque » parce qu’il n’aborde pas la question essentielle du « pourquoi » ; il a d’ailleurs, l’humilité, au final, de s’avouer « incompé-temps » !

Jacques Branchut, avec « Le temps sacré » explore cet abord bien connu mais sans y apporter une originalité !

Gaston-Paul Effa, avec « Le temps n’existe pas » et Jean-Paul Holstein avec « Le temps, témoin de l’homme, musique de l’âme » reformulent à leurs manières des réflexions déjà abordées dans les deux premiers articles.

François-Xavier Tassel , avec « La maçonnerie dans l’air du temps » apporte un regard sur la place, le rôle et l’avenir de la franc-maçonnerie en essayant de placer l’originalité de la démarche de la GLAMF par rapport aux autres courants maçonniques.

Avec « Kronos, Kaïros, Aïon, aux sources mythologiques du temps », Gaël de Kerret fait un rappel des différents temps dans la mythologie grecque.

Charles-Bernard Jameux dans « L’art de la mémoire à l’œuvre dans le temps maçonnique » signe un élégant article revenant sur l’histoire de la franc-maçonnerie à l’aune de la mémoire !

Avec « De midi à minuit », Claude Beau reprend l’analyse historique symbolique habituelle de « de Midi à Minuit » ; il ne cite pas une autre interprétation qui replace cette symbolique dans son lien avec la symbolique de la crucifixion.

Jean Dumonteil (photo ci-dessus), avec son «  Post-scriptum : Méditation sur le temps » termine cette série d’articles en abordant les  différentes façons d’appréhender le temps dans le cadre d’une tenue maçonnique.

Signalons aussi une sélection bibliographique de quelques livres ayant un rapport avec la démarche maçonnique.

Au total, un numéro intéressant, riche d’informations et de réflexions, mais qui, à mon absence, n’aborde pas franchement la problématique du temps qui nous renvoie à une angoisse existentielle que les êtres humains doivent impérativement refouler s’ils veulent prétendre vivre.

Tous les « traitements » prescrits ne sont-ils pas finalement différentes formes de ce refoulement qui malheureusement sait réapparaître quand on ne s’y attend pas ! On regrettera que dans le cadre de cette revue consacrée au temps, il n’ait pas été présenté une autocritique de la datation maçonnique ; cette datation initiée par Jack Anderson dans ses constitutions se réfère implicitement à la théorie du créationnisme dont on voit aujourd’hui, en particulier aux USA, des déclinaisons pour le moins perverses.

L’originalité de la démarche maçonnique, tout en se situant dans la logique du refoulement de l’espace-temps, ne serait-elle pas de vouloir « figer » l’expérience initiatique dans le « faire » et donc dans l’action ?

Autre regret, l’absence d’article sur l’apport de l’Egypte antique ; l’illustration de la page de couverture peut nous le suggérer mais en fait il n’en est rien et c’est dommage !

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle livraison des Cahiers de l’Alliance mérite une lecture réfléchie et attentive et nul doute que chacun-e y trouvera un apport !

La symbolique du temps
Puisqu’il est l’heure et que nous avons l’âge
N°4 Octobre 2019
Cahiers de l’Alliance – Revue d’études et recherche maçonniques 
Editions Numérilivres – 128 pages 
Prix 18 € - Commande possible via le site Eosphoros

PS : un aspect qui n’a pas été traité : le temps en psychanalyse : voir cet article de Thierry Bokanowski sur “ Le temps éclaté ” d’André Green

1 commentaire