Brigitte Bardot portant le voile en 1958. Propagande religieuse, vraiment? (photo Mondadori)

J’étais en Loge hier soir, toujours plus déçu par le comportement de mes contemporains. J’ai beau essayer d’avoir de l’espoir, je ne suis vraiment pas aidé. Nous n’avançons pas et ne sommes pas capables d’évoluer sur des sujets en apparence futiles. Nous avons traversé une fois de plus une affaire de voile. Une mère de famille portant un voile a été prise à partie et humiliée devant son fils par un élu du Rassemblement National, qui s’indignait du port du voile dans les locaux d’un Conseil Général… On sait que le voile est un sujet politique depuis une trentaine d’années, et que la tenue des femmes en est un depuis plus de 2000 ans. Sujet généralement débattu par les hommes. A ce propos, les Obédiences ont rédigé un communiqué, qui clarifie leur position à ce proposi.

Je ne m’abaisserais pas à épiloguer sur la conduite de l’élu d’extrême droite. D’autres l’ont fait mieux que moi, et de toute façon, ma hernie ne me permet pas de m’abaisser à un tel niveau.
Néanmoins, qui s’est interrogé sur l’impact de cette humiliation publique sur l’enfant de cette femme? Quel adulte et quel citoyen va-t-il devenir, en ayant vu sa mère humiliée par un élu d’un parti aux valeurs souvent contraires à celles de la République ? Quelle confiance un enfant ainsi humilié pourra-t-il avoir dans les institutions censées le représenter ?

Pour en revenir à cette question du voile incompatible avec la laïcité, je crains qu’il ne s’agisse que d’un prétexte pour exprimer un certain racisme ou une certaine supériorité de l’occidental, le fameux « mâle blanc dominant », ou un prétexte pour asseoir la domination masculine sur le corps féminin. Je crois que tout ce petit monde devrait s’intéresser aux propos des sociologues : par exemple, le voile n’est pas à proprement parler une obligation religieuse, mais un vêtement tribal. Ainsi, le voile intégral ou hidjab provient de la tribu des wahabites, une tribu d’Arabie saoudite, pas réellement connue pour son côté libéral ni son côté tolérant. Comme beaucoup de minorités, celle-ci veut transformer sa spécificité en norme et ainsi imposer sa présence aux autres. Toujours la bonne vieille histoire du prêtre ascétique de Nietzsche… D’après l’anthropologue Dounia Bouzar, il est également question de dérive sectaires dans la religion musulmaneii. C’est peut-être une piste à creuser, sauf que la MIVILUDES est en cours de dissolution. Euh, j’en perds mon latin, là!

En attendant, les islamistes ont fait du voile un symbole religieux, et les occidentaux sont tombés dans le piège. Question idiote, si une personne veut raviver le style de Brigitte Bardot ou Catherine Deneuve dans les années 60 (un voile ou un fichu sur la tête, pour les plus jeunes, à l’italienne), est-ce un symbole religieux de soumission au Vatican, ou un simple effet de mode?

En attendant, il est une autre question qui devrait en hérisser plus d’un: la question de la barbe. On accuse les femmes portant le voile d’être les véhicules d’une idéologie politique traditionaliste, antirépublicaine, etc. Et pourtant, il existe un autre signe, masculin, celui-ci: la barbe. Hé oui, au delà du style hipster, porter la barbe peut aussi être un signe d’appartenance à l’islam politique. Ou comme le voile, un moyen de passer inaperçu dans des quartiers aux mains de petits voyous utilisant la religion comme levier de leur emprise…

Si on fait la guerre aux femmes voilées, pour la bonne mesure, il me paraît essentiel de lutter aussi contre les hommes barbus, de quelque religion que ce soit ! Évidemment, humilier un homme peut se révéler bien plus risqué qu’humilier une femme, surtout si la femme a été conditionnée à être soumise aux caprices des mâles alors que l’homme a été conditionné à se défendre et riposter. Alors, mieux vaut éviter de prendre des risques et continuer à s’en prendre à ceux et celles qui ne peuvent pas se défendre. Belle mentalité, n’est-ce pas?

Toujours dans les attributs masculins, si un jour, un père accompagne une sortie scolaire en portant une kippa, quelle sera la réaction de l’autorité ou de l’administration? La kippa étant un symbole religieux, le père sera-t-il autorisé à accompagner une sortie scolaire ou refoulé pour cause de prosélytisme religieux? De la même manière, l’homme à la kippa pourra-t-il entrer dans un lieu consacré de la République tel qu’un Conseil Général?
Bien évidemment, je suppose qu’on ne se pose pas la question non par peur d’être accusé d’antisémitisme mais parce que statistiquement, les pères sont moins enclins à accompagner une sortie scolaire que les mères…

Ceci dit, on entend peu parler de lutte contre les malfrats, gangsters et autres petits truands qui, soutenus par des régimes religieux peu recommandables, gâtent les esprits de gens voulant vivre en paix dans leurs quartiers. Quand je parle de régime religieux, j’inclus toutes les religions, qui ont toutes leurs ignorants, fanatiques et ambitieuxiii. Et le véritable danger, c’est bien ce détournement de la religion et l’appropriation de l’espace public par ces petites frappes imprégnés de prêches antirépublicains.

En tant que Franc-maçon et en tant que citoyen, je suis très attaché à la laïcité, qui n’a pas besoin d’une épithète, l’usage risquant d’en amoindrir ou d’en affaiblir le sens. Or, qu’est-ce que la laïcité ? C’est la séparation de l’Eglise et de l’Etat, du religieux et du politique. Ce n’est certainement pas l’anticléricalisme ou la condamnation de telle ou telle religion. La politique et la religion ayant pour effet de séparer les hommes, les débats politiques et religieux sont interdits en Loge, pour en préserver la concorde. Je pense que les législateurs avaient sensiblement la même idée en tête. Toutefois, j’ai cru comprendre qu’il y avait autre chose : avec la Révolution Industrielle venaient de grandes découvertes scientifiques, et les hommes politiques de l’époque souhaitaient que soient formés des esprits éclairés par la raison, libérés des fadaises religieuses et croyances obscurantistes telles que le créationnisme, la terre plate ou le développement durable.

Bon, quand on voit le résultat 114 ans après, on se dit qu’il y a encore du boulot. Beaucoup de boulot. A commencer par savoir ce qui se tapit derrière le voile.

J’ai dit.

iiOn peut lire : Désamorcer l’islam radical. Ces dérives sectaires qui défigurent l’islam, Les Éditions de l’Atelier,

iii Pour rappel, dans les années 80, un groupe intégriste catholique a incendié 2 cinémas parisiens diffusant La Dernière Tentation du Christ de Scorcese : https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_cin%C3%A9ma_Saint-Michel . Les attentats ne sont donc pas l’apanage des islamistes.