L’histoire des peuples est un ensemble de faits majeurs et de travers liés à l’émotion et à la vindicte populaire. Ainsi en est-il de la Révolution française !

La tradition des banquets républicains tenus pour commémorer la décapitation de Louis XVI le 21 janvier ne fit-elle pas partie de ces travers qui alimentent la haine de l’autre ?

Et pourtant elle perdure encore aujourd’hui !

Des loges maçonniques perpétuent encore cette tradition où on sert de la tête de veau pour festoyer sur la décapitation du Roi et soi-disant honorer la révolution de 1789 !

Rituel à connotation anthropophagique pour célébrer la mort d’un homme qui avait le malheur de symboliser la haine de l’aristocratie française.

Alexis Corbière, le complice de Jean-Luc Mélenchon s’en gargarise dans son blog !

Et un certain conseiller de l’ordre en fait allusion récemment en évoquant cette commémoration en 2019 dans une loge de Vienne ; il va même jusqu’à parler de « note d’humour » ! Triste sire de « frère » ayant perdu toute retenue !

Faut-il en rire ou en pleurer ?

Quel est l’intérêt de cultiver la haine encore aujourd’hui près de 250 ans après les faits ?

J’aurai tendance à dire que c’est à pleurer ! Oui, il y a encore dans nos loges des réflexes primaires et barbares ! C’est ainsi !

Pauvres humains !