Mon amie gynéco fait des conférences expertes et passe à la TV. Mais mesure, dans son cabinet, combien le médecin d’aujourd’hui remplace le confesseur d’autrefois. La révolution sexuelle de 68 aurait ébranlé les certitudes de la gente masculine. Pourtant la gente  féminine du XXI e siècle s’en plaint en consultation. C’est la philosophe Bérénice Levet qui scrute le problème dans son dernier ouvrage :   « libérons-nous du féminisme » Essai qui dénonce la guerre des sexes – face cachée de comportements d’importation américaine. Une idéologie  qui victimise la femme et criminalise les hommes. Les jeunes garçons, n’auront-ils plus  qu’un seul objectif  pour se construire : «  devenir une fille comme les autres » ? Sur Internet des centaines de citations féministes fleurissent . Une seule,   de Philippe Sollers,  parle de guerre des sexes ! Pour regretter que ce ne soit,  peut-être,   qu’ « une illusion sociale imposée ». JC